“Amour et moi” de Gally Garvey continue à susciter l’admiration

L’album “Amour et moi” de Gally Garvey, sorti le 25 novembre 2022, continue à susciter l’admiration des fans et mélomanes, d’après les commentaires tenus sur les comptes officiels de l’artiste.

Auteur-compositeur et beatmaker, Gally Garvey Kabata est une étoile montante de la République Démocratique du Congo. Avec son premier album, “Amour et moi”, le jeune artiste récolte des encouragements des internautes sur ses comptes officiels, dans les réseaux.

Composé de 12 titres, l’album de près de 45 minutes un opus de la rumba urbaine.

Le chanteur avait sorti son premier single intitulé “Iya” en 2014, alors qu’il était encore sur le banc de l’école. Il a été alors “encouragé dans cette voie par le personnel enseignant de l’école qu’il fréquentait et ses parents qui voyaient déjà en lui un artiste pouvant bien mener sa carrière”, affirmait en janvier 2020 l’Agence d’information d’Afrique centrale (Adiac).

Gally Garvey a pris sa place sur la scène musicale urbaine de Kinshasa en 2018, après la sortie de sa chanson intitulée “Tuna base”. Un titre inspiré d’un slogan et principe politique porté par l’actuel président congolais Félix Tshisekedi.

En effet, cette année-là, pendant que la RDC se préparait à la tenue des élections présidentielle et législatives, Félix Tshisekedi, alors candidat à la présidentielle, avait lancé le principe selon lequel, avant de prendre une quelconque décision politique, il fallait demander l’avis de la base : “Tuna base”, en lingala.

Inspiré donc par ce slogan, Gally Garvey sortira alors une chanson avec pour titre : “Tuna base”. Le morceau a connu un franc succès et a suscité par la suite l’admiration non seulement des fans mais aussi des stars de la rumba congolaise à l’instar de Koffi Olomidé ou encore de Fabrégas.

“Gally Garvey est un artiste à suivre de près parce qu’il est considéré en ce moment comme une étoile montante. Dès qu’il sort une chanson, on a le retour”, avait déclaré son manager David Etoka, cité par Adiac.

Meddy K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *