Actu-poésie : L’oublié

Quand la Bible dit beaucoup seront appelés,
Omet-elle donc exprès, d’ajouter, au parquet ?
Ainsi, mon âme s’est, ce matin, rappelée:
Pour nous couler, le diable est toujours aguets !

Le goût du lucre peut détruire un canevas!
il ferme les yeux, et ne fait pas voir un piège !
Le rythme de la vie a son propre agenda;
Et la poésie de chacun, aura son siège !

Mais, dans la versification congolaise,
Conseiller spécial et arrestation riment !
Ah, le ludique chez moi, dévient si obèse,
Que ne pas en esquisser sourire est un crime !

La ressemblance entre le parquet et la mort,
C’est que, conseiller ou pas, nous sommes égaux !
Nos cœurs battent “MAP” “MAP”; nous pensons à nos torts,
Trop tard, le Procureur sonne déjà le go!

Sur la croix du mandat, une voix se leva :
Eli, Eli, lamasabata Vidiyé?
Mais Eli est à New-York contre le Rwanda!
Qui déshonore le Chef, sera oublié !

Quand la Bible dit beaucoup seront appelés,
Omet-elle donc exprès, d’ajouter, au parquet ?
Ainsi, mon âme s’est, ce matin, rappelée:
Pour nous couler, le diable est toujours aguets !

Pat le Gourou
Actu-poésie

21 septembre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.