A Kinshasa : Festival du cinéma au féminin et l’industrialisation du secteur

Chercheurs, producteurs et acteurs de l’univers cinématographique se sont donnés rendez-vous à Kinshasa du 03 au 10 septembre prochain pour la 6ème édition du festival du cinéma au féminin (CINEF) placée sous le thème : «l’industrialisation du cinéma congolais : les préalables », ont indiqué récemment les organisateurs.  

Créé à l’initiative de l’Association de femmes cinéastes congolaises, le Festival du cinéma au féminin a pour but de célébrer et d’encourager les femmes à faire ce métier ainsi que promouvoir leurs productions cinématographiques.

Selon les organisateurs, la thématique relative aux préalables nécessaires pour l’industrialisation du cinéma congolais a été choisie dans le but de pousser les acteurs du secteur à  réfléchir sur les questions liées à l’autosuffisance du cinéma et de ses acteurs, comment maximiser les revenus et développer ce secteur. Il est également question de proposer des techniques à mettre en place pour relever les différents défis auxquels font face les professionnels notamment les problèmes économiques, a expliqué Clarisse Muvuba, directrice du CINEF.

Ce thème axé sur l’économie du cinéma est inspiré par une étude de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, a-t-elle indiqué. Cette étude de l’Unesco intitulée : “L’industrie du film en Afrique : tendances, défis et opportunités de croissance” estime que l’industrie cinématographique et audiovisuelle pourrait créer 20 millions d’emplois et générer 20 milliards de dollars comme revenus par an, a indiqué Mme Muvuba.

Dans ce contexte, pendant le festival, un panel sur l’industrialisation est prévu pendant deux jours, il sera dirigé par le ministre congolais de l’Entrepreneuriat et Petites et moyennes entreprises.  

Les cérémonies d’ouverture et de clôture ainsi que celle de remise des prix pour les films en compétition se dérouleront dans la salle de spectacle du Palais du Peuple, tandis que les autres activités se tiendront entre les locaux de l’Institut français de Kinshasa, le centre Wallonie-Bruxelles, Cineplus de Kintambo et la place commerciale à la 7ème rue Limete.

Christian Dimanyayi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.