Le roman “Nimi A Lukeni, le roi forgeron de Kongo” présenté à Kinshasa

L’historien Bruce Mateso a présenté, le vendredi 10 juin, à l’Institut français de Kinshasa son roman “Nimi A Lukeni, le roi forgeron de Kongo”. Cette oeuvre retrace l’épopée du fondateur du royaume Kongo dia Ntotila et relate l’histoire de cet ancien royaume d’Afrique centrale qui s’étendait de la République démocratique du Congo à l’Angola, en passant par le Congo-Brazzaville.

Ce roman paru en France en mars dernier a d’abord été présenté à Pointe noire (Congo-Brazzaville) avant que l’auteur ne traverse le fleuve Congo pour l’étape de Kinshasa.

Dans son développement, Bruce Mateso explique que le Royaume Kongo est un des royaumes africains les plus  célèbres et les plus  décrits depuis XVIème siècle. Pourtant son fondateur, Nimi A Lukeni (connu aussi sous le titre de Ntinu  Mwene) reste une figure teintée de mystère, partagée entre le mythe et l’histoire. Les Kongo (ressortissants du royaume Kongo) l’ont tantôt décrit comme “un artisan habile et capable de forger le fer”, tantôt comme “un cadet ayant hâte de commander” ou encore comme “un habile chasseur”. 

L’auteur qui se place dans une logique de promotion des valeurs culturelles a ensuite donné les détails de l’ascension du pouvoir du roi “Nimi A Lukeni” et expliqué tous les obstacles qu’il a surmontés pour fonder Kongo dia Ntotila.  

“Je pense qu’il est important de promouvoir nos cultures, nos traditions dites souches de nos ancêtres. Telle est la motivation quand j’écrivais ce roman”, a expliqué Bruce Mateso.

Le roman ” Nimi A Lukeni, le roi forgeron de Kongo” est écrit en  français et en kikongo.  Il contient quinze chapitres étalés sur 224 pages.

À propos de l’auteur du roman

Originaire du Congo-Brazzaville, Bruce Mateso est un historien vivant actuellement en France.

Titulaire d’un master en histoire de l’Afrique et en coopération internationale, M. Mateso est actuellement doctorant en histoire à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne.

Il a également publié un ouvrage intitulé “André Grenard Matsoua: les fondements de l’Amicale”.

Christian Musungayi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.