Le recueil de nouvelles “Bongolatrices, monnayeuses aux taux des saisons” de Yoka Lye, un hommage aux femmes congolaises

Le recueil de nouvelles “Bongolatrices, monnayeuses au taux des saisons” du du professeur André Yoka Lye Mudaba a été porté sur les fonts baptismaux par le professeur Joël Ipara, le 10 juin au centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa, en République démocratique du Congo, en présence des responsables politiques, intellectuels,  écrivains, libraires, critiques littéraires, lecteurs.

Ce recueil de 9 nouvelles, paru aux éditions du souffre et de résine, relate les récits de vie, au quotidien, et rend hommage aux femmes congolaises, a relevé l’auteur.

“Je rends hommage à ces types de femmes qui se battent chaque jour pour la survie de leurs familles”, a déclaré l’auteur, le Professeur Yoka qui les a qualifiés d’« agents de développement ».

Le professeur Joris Ngaki, recenseur du livre a estimé qu’André Yoka Lye s’est fait témoin de l’histoire pour « analyser des faits de sociétés dans un pays où la débrouille est institutionnalisée suite aux pénuries et sinistres à répétition ».

L’événement s’est terminé  par une exposition photos dudit recueil, et l’adaptation de ce recueil sous forme de pièce théâtrale par Maguy Kalombo.

Homme politique, Professeur Émérite, écrivain congolais, André Yoka Lye Mudaba est né le 26 septembre 1947, à Kinshasa jadis Léopoldville.

Il est aussi connu pour ses chroniques littéraires, qu’il publie dans la presse aussi bien au Congo qu’à l’extérieur. Dans son escarcelle, cet auteur regorge plusieurs ouvrages et quelques prix littéraires.

Christian Musungayi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.