“L’Hôpital, le manuscrit de mon père”, roman de Gaston Mabaya baptisé à Kinshasa

“L’Hôpital, le manuscrit de mon père”, roman de l’auteur congolais Gaston Mabaya, a été présenté et baptisé samedi dernier à la bibliothèque du centre Wallonie-Bruxelles dans une cérémonie qui a rassemblé écrivains, critiques littéraires, lecteurs et autres passionnés de la littérature. Paru aux éditions de la Francophonie au Canada, le roman « L’Hôpital, le manuscrit de mon père » est le premier tome d’une trilogie, a indiqué son auteur.

En escale à l’aéroport d’Ankara (Turquie), le manuscrit de la biographie de son père en main, Jean-Barthélemy Bulamatari se sent drainé en extase par la présence inopinée de ses anciens condisciples d’université, Jean-Jacques Simonet et Francine Boulanger.

Cette rencontre ouvre la voie aux supputations on ne peut plus énigmatiques. Non seulement Jean-Jacques  et Francine paraissent en couple, suscitent la jalousie de Jean-Barthélemy, mais celui-ci se fait  envahir par le désir amoureux d’une inconnue, Barbara Foch, intellectuelle et pourtant frivole à la limite.

C’est dans le salon VIP de l’aéroport d’Ankara que se tissent toutes les envies autour du manuscrit de Jean-François Emmanuel Bulamatari. Aux uns, Jean-Jacques et Francine, la bataille afin de pouvoir le publier ; à l’autre, Barbara, la rage de le traduire du français en anglais ; et à lui, Jean-Barthélemy, de jongler entre eux.

Nous nous situons ici au centre de vraies intrigues qui nourrissent ce volume, le premier tome d’une trilogie, selon l’auteur.

Le critique congolais Munkulu Di Deni, qui a fait la récession de ce roman estime qu'”il s’agit bel et bien d’un chef-d’œuvre”, de par sa qualité et celle de son contenu. En effet, explique-t-il, l’auteur nous plonge dans l’univers des folles passions d’amours et de la littérature nées d’une manière étrange grâce à une rencontre survenue par pur hasard et une coïncidence qui va marquer le début d’une véritable aventure littéraire, à toutes les surprises inimaginables, un succès littéraire inattendu.

Mais qu’avait ce manuscrit de si spécial pour marquer autant le monde littéraire ? La réponse est dans le livre et c’est ce que l’auteur nous invite à découvrir.

Ce premier tome d’une trilogie qui s’annonce pleine des surprises, des revers et d’aventures littéraires riches et harmonieuses a été amené aux fonds baptismaux par le Professeur Isidore Ndaywel.

Ingénieur en électricité, Gaston Mabaya est professeur d’université et écrivain. Ancien doyen de la faculté de Polytechnique de l’université de Kinshasa, chercheur, consultant international, il est aussi diacre permanent au diocèse de London (Ontario) au Canada. Auteur de plusieurs livres, M. Mabaya est passionné de littérature et d’éducation.

Christian Dimanyayi Bende

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.