Prix Zamenga : la 5è édition officiellement lancée

Le lancement de la cinquième édition du Prix littéraire Zamenga a eu lieu le lundi 16 mai dans la salle de lecture de la Bibliothèque du Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa, en présence de dizaines de personnes lors d’une conférence de presse animée par Richard Ali A Mutu, Responsable de ce haut lieu de littérature dans la capitale de la République démocratique du Congo.

Organisé depuis 2017, ce prix a été créé par la Délégation générale Wallonie-Bruxelles en République démocratique du Congo en partenariat avec l’Association des jeunes écrivains du Congo (Ajeco) et les éditions Mabiki.

Le Prix Zamenga est un concours littéraire qui récompense les meilleures nouvelles de jeunes auteurs congolais âgés de moins de 40 ans. Il est organisé chaque année pour promouvoir la scène littéraire congolaise, contribuer à l’éclosion de leurs talents et les accompagner pour leur mûrissement et leur rencontre avec le public.

Baptisé du nom « du plus populaire des écrivains congolais, Zamenga Batukezanga, ce prix est aussi un vibrant hommage à cet auteur qui aura marqué les esprits de toutes et tous les Congolais par des  récits basés sur la vie quotidienne », notent les organisateurs.

Modalités de participation

Le Responsable de la Bibliothèque Wallonie-Bruxelles, Richard Ali, lors de la cérémonie du lancement de la 5è édition du Prix Zamenga.

Le concours est ouvert aux écrivains congolais de moins de 40 ans installés au pays ou à l’étranger. Le candidat est appelé à soumettre une nouvelle écrite en français sur un thème de son choix. Ce texte de plus ou moins 10 pages doit être envoyé par voie électronique à l’adresse : prixzamenga@gmail.com jusqu’au 30 juillet (à minuit, heure de Kinshasa, GMT+1).

A ce manuscrit, il faudrait joindre la présentation ou l’identité de l’auteur (adresses physique et téléphonique). Une section spéciale est créée pour les scolaires : élèves congolais de secondaire (de la 1ère à la 6ème des Humanités) des écoles de la RDC. Les textes des élèves doivent porter les identités de leurs parents ou tuteurs qui autorisent leurs enfants (mineurs) à participer à ce concours littéraire, a expliqué M. Ali.

La participation au concours est « gratuite, libre, individuelle », a-t-il indiqué

Ce qu’est une nouvelle

Dans l’esprit de ce concours littéraire, « la nouvelle est un récit court de fiction écrit en prose, autour d’un événement impliquant un dénouement surprenant, inattendu… Elle peut être réaliste, fantastique, policière ou de science-fiction »,  peut-on lire  dans le règlement du concours.

« Le jury, composé d’écrivains et de personnalités du monde littéraire est souverain de par ses décisions et ses avis sont sans appel », a-t-on ajouté.

Lors du lancement de cette cinquième édition, il a par ailleurs été rappelé qu’en participant à ce concours, le candidat « s’engage à ne pas exiger de droits d’auteur pour la publication et la diffusion de sa nouvelle par les organisateurs du prix et les éditions » qui la publie.

A la même occasion, les organisateurs ont procédé à la présentation de l’anthologie de la précédente édition (la 4è)  intitulé : « Sous haute sécurité à Buluo » qui contient 14 textes.

Christian Dimanyayi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.