Danse africaine : Première prestation publique du groupe RCGL de Kisangani

Les danseurs du groupe de la “Rencontre Chorégraphique du Grand Lac” (RCGL) de Kisangani se sont produits pour la première fois samedi à l’Alliance française de cette ville du nord-est de la République démocratique du Congo, après un temps de formation sur la danse africaine organisé à leur intention par les chorégraphes Darel Longundu et Jonathan Hakoback.

Devant un public restreint, cette première prestation du groupe RCGL section de Kisangani a été présentée sous forme d’une restitution des compétences acquises lors de l’atelier de formation sur la danse organisé au même endroit du 23 au 30 avril, en marge de la célébration de journée mondiale de danse.

Cette formation a été organisé par la RCGL dans le cadre de son projet de formation et partage avec les différents danseurs de la région.

Devant un public admirateur, les huit amoureux de pas et de mouvements du corps sont montés su scène et se sont exprimés sous le feu des projecteurs, sous le regard évaluateur de chorégraphes Darel Longundu et Jonathan Hakoback venus de Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu.

Pendant cinq jours, ces deux artistes avaient animé l’atelier de danse à l’intention des membres du groupe RCGL à l’Alliance française de Kisangani.

Pendant 40 minutes, les huit danseurs ont exhibé des pas de danse tradi-contemporaine, expression de la richesse de la création culturelle des jeunes Congolais.
«Je suis très content et satisfait du résultat de ce partage d’expérience. J’étais persuadé d’avoir donné quelque chose à ces jeunes. Ce soir, ils m’ont vraiment prouvé qu’ils l’ont bien reçue», a déclaré au public le danseur Jonathan Hakoback.


Missionnaires de la danse africaine

« La danse est un message, un moyen de communication lié à un peuple », c’est ce qu’expliquent les divers mouvements, les divers gestes proposés sur scène, a-t-il ajouté.

L’autre formateur, Darel Longundu qui animé la conférence sur l’écriture chorégraphique a également exprimé sa satisfaction par rapport à l’assimilation des matières partagées pendant le temps de formation qui a précédé la prestation de danseurs du groupe RCGL. Il a par ailleurs appelé ces jeunes danseurs au sens de la « créativité et au travail » bien fait.

Passionnés de la danse africaine, chorégraphes Darel Longundu et Jonathan Hakoback sont membres de “Rencontre Chorégraphique du Grand Lac” qui milite pour la promotion de la danse sur le continent et la formation des danseurs africains.

«Nous sommes les missionnaires de la danse africaine. C’est pour promouvoir la danse dans les pays de la région du Grand-Lac que nous avons été envoyé pour former les danseurs de Kisangani », a indiqué Darel.

Les membres du groupe RCGL ont exprimé leur gratitude aux deux artistes venus de Bukavu pour assurer leur formation. Sous les applaudissements du public, les danseurs boyomais (de Kisangani) ont promis que « le meilleur est à venir ».

Patrick Isamene

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.