Danse : “Zaïkongo 2050”, un spectacle pour insuffler l’esprit positif aux jeunes

Un spectacle de danse a été organisé par l’association Likit’arts Kongo en collaboration avec la fondation Bana Saint Jean à l’Institut national des arts du spectacle autour du thème “le chorégraphe face à la mise en scène”. C’était le vendredi 29 avril pour célébrer la journée de la danse. Thème choisi : “Le chorégraphe face à la mise en scène”.

Ce spectacle, “Zaïkongo 2050” du chorégraphe Jackson Lohanga a été présenté dans une ambiance festive à l’Institut national des arts du spectacle qui est l’école d’application de l’Institut national des arts (INA) à Kinshasa-Gombe.

“Nous voulons donner l’esprit positif aux jeunes qui pensent que le Congo ne se développera plus”, a déclaré Jackson Lohanga à l’issue de cette prestation, pensant que si la jeunesse travaillait ensemble dans de divers domaines, le Congo va s’épanouir.

Ce spectacle fait une sorte de narration de l’histoire politique du Congo, depuis la République du Zaïre jusqu’à l’horizon 2050, tout en donnant des indications de changement et de développement à la population congolaise.

Un message officiel porté par la représentante de la ministre de la Culture, art et patrimoines a été rendu public. Dans ce mot, Mme Catherine Furaha, ministre de tutelle, a appelé le peuple congolais à  utiliser la danse comme vecteur de l’unité nationale, mais également une force pour faire oublier les querelles politiques et politiciennes.

Elle a par ailleurs demandé de justifier chaque mouvement de la danse par un message d’amour, de paix, de cohésion nationale avec sourire et convivialité.

Il s’agit de faire en sorte que la danse participe à promouvoir et à vulgariser la culture congolaise.

Christian Musungayi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.