Propriété intellectuelle et innovation des jeunes au cœur d’une conférence le 26 avril

« La propriété intellectuelle et les jeunes : Innover pour un avenir meilleur » est le thème de la conférence annoncé pour le mardi 26 avril à l’Institut Français de Kinshasa, à l’occasion de la journée mondiale de la propriété intellectuelle. Le Professeur Théodore Nganzi, l’avocat Tata Nlongi Biatitudes et Narsix Baya Ciamala échangeront avec les participants à cette conférence qui se veut un moment de sensibilisation et d’échange avec les jeunes intéressés par la question de la propriété intellectuelle.

Le thème de la conférence coïncide avec le thème international choisi pour cette année 2022 : « La propriété intellectuelle et les jeunes : Innover pour un avenir meilleur ». Elle a pour but de conscientiser les jeunes, partager les informations sur les stratégies et les opportunités de leur développement à travers les droits de propriété intellectuelle, comprendre les modes de fonctionnement des entreprises culturelles et créatives innovantes et partager les expériences, selon les organisateurs.

Selon le programme de cette activité qui va se dérouler dans la salle de Cinéma de de l’Institut Français de Kinshasa, le premier intervenant, le professeur Théodore Nganzi, enseignant des droits d’auteur à l’Institut National des Arts (INA), parlera du « droit d’auteur et l’internet : avantages et inconvénients ». Il démontrera les avantages et les inconvénients de l’Internet pour les créateurs des œuvres de l’esprit.

L’édition du livre à l’épreuve de la propriété intellectuelle

Le deuxième intervenant, Tata N’longi Biatitudes, avocat et écrivain, parlera de la chaine de l’édition du livre à l’épreuve de la propriété intellectuelle. Il se chargera de révéler les aspects de la propriété intellectuelle qui se présentent dans la chaine de l’édition du livre.

Le troisième intervenant, Baya Ciamala Narsix, CEO de la plateforme Baziks Pulse, parlera d’expériences des plateformes numériques face à la propriété intellectuelle. En tant que co-fondateur de Baziks, l’orateur partagera ses expériences sur les incidences de la propriété intellectuelle dans son fonctionnement.

Selon l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), cette notion désigne les œuvres de l’esprit, notion qui recouvre non seulement les œuvres d’art et les inventions, mais aussi les programmes informatiques et les marques et autres signes commerciaux.

La propriété intellectuelle « est protégée par la loi, par exemple au moyen de brevets, de droits d’auteur et d’enregistrements de marques, qui permettent aux créateurs de tirer une reconnaissance ou un avantage financier de leurs inventions ou créations », précise l’OMPI.

mbbactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.