Le roman « Gahi ou l’affaire Autochtone» d’Henri Djombo présenté à Kinshasa

Un événement littéraire, une belle rencontre et un moment d’échange chaleureux a eu lieu le samedi 16 avril au Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa où écrivains, critiques littéraires, libraires, lecteurs se sont retrouvés pour  la présentation  et le baptême du roman “Gahi ou l’affaire autochtone” d’Henri Djombo, un écrivain du Congo-Brazzaville, sur l’autre rive du fleuve Congo.

Du brillant résumé du jeune écrivain David Muteba et de la critique du Professeur et écrivain Prosper Gubarika, en passant par des éloges de l’écrivain Congolais Mukala Kadima-Nzuzi et celles de l’assemblée, « Gahi ou l’affaire Autochtone », a été chaleureusement accueilli par les participants à cet événement littéraire.

Par sa thématique nouvelle qui se rapporte sur « le conflit entre les communautés bantou et pygmée », par la beauté de l’écriture, de la magnifique et majestueuse description des faits par son auteur, Gahi est une leçon d’écriture pour ceux qui écrivent et ceux qui aspirent à la littérature, a estimé le professeur Mukala Kadima-Nzuji.

Plaidoyer pour la reconnaissance mutuelle

Pour le professeur Prosper Gubarika, critique de ce roman, par sa valeur d’écriture et la problématique qu’il pose sur le conflit entre Bantous et Pygmées, « Gahi est un vibrant plaidoyer pour la reconnaissance mutuelle de deux communautés en vue de leur coexistence harmonieuse et par sa forme, Gahi est une œuvre littéraire ».

Baptisé par l’écrivaine congolaise (de RDC) Yolande Elebe, Gahi raconte une histoire d’amour entre deux personnes de communautés en opposition. Les deux amants vont affronter des multiples défis jusqu’à restaurer un bel équilibre entre leurs communautés.

Henri Djombo, est écrivain et homme politique de la République du Congo (Brazzaville), avec à son actif dix ouvrages publiés. Auteur prolifique, Henri Djombo compte dans sa gibecière quinze pièces de théâtre. Parmi ses œuvres les plus connues figurent : La traversée, le mort vivant, vous mourez dans dix jours. Dans sa casquette de politique, Henri Djombo a exercé les fonctions de ministre de l’Economie forestière au sein du gouvernement de la République du Congo du 2 novembre 1997 au 7 mai 2016. Il est ensuite devenu ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche de 2016 à 2021.

Christian Dimanyayi Bende

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.