L’an 6 du décès de Papa Wemba, un concert prévu à Kinshasa

Un concert de musique va se tenir le 24 avril à Kinshasa pour commémorer  le 6ème anniversaire du décès de l’artiste chanteur congolais Papa Wemba. Pour la réussite de cet important événement, la ministre congolaise de la Culture, arts et patrimoines a nommé l’artiste chanteur congolais Félix Wazekwa, responsable  de l’organisation. Ce dernier est chargé de préparer un répertoire des chansons célèbres du chanteur défunt.

Les chansons de Papa Wemba seront interprétées par plusieurs artistes qui seront invités à ce concert commémoratif, a-t-on indiqué.

Papa Wemba, de son vrai nom Jules Shungu Wembadio est l’une des icônes de la rumba congolaise. Il est décédé le 24 avril 2016 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, de suite d’un malaise survenu sur scène alors qu’il se produisait dans le cadre du Festival de Musique Urbaine d’Anoumabo (FEMUA). A 66 ans, il a laissé une carrière bien remplie qui a influencé plusieurs musiciens à travers le monde.

Depuis 2016, la date du 24 avril a été consacrée « Journée  africaine de la musique » par les ministres de la Culture de l’Union africaine, réunis à Addis-Abeba en Ethiopie, quelques semaines après le décès de Papa Wemba. Cette décision au niveau continental a été prise afin de  rendre hommage à cette star mondiale de la musique.

Villa de Papa Wemba, un lieu d’effervescence culturelle

Tout récemment rachetée par le gouvernement, la villa de l’artiste défunt sera officiellement ouverte à Kinshasa lors de cette commémoration du 24 avril. L’idée est d’en faire un musée de la rumba congolaise, comprenant un studio d’enregistrement pour les musiciens, selon les autorités congolaises.

Contacté, le biographe officiel de Papa Wemba, Jean-Paul Ilopi, a fait part de sa « fierté » de voir ce lieu devenir une propriété du « peuple congolais ».

« J’ai été très heureux de cette appropriation du peuple congolais de cet endroit qui était déjà, du vivant de Papa Wemba, un lieu de rencontre et d’effervescence culturelles. Le fait qu’il puisse devenir un musée, pour la perpétuation de sa mémoire et de son patrimoine culturel, est un motif de fierté pour nous qui avons fait le même, déjà en amont, et qui allons continuer à le faire même en aval, par la voie de l’écriture », a-t-il dit.

Le ministère de la Culture, arts et patrimoine a annoncé l’achat de cette villa le 7 avril dernier. La signature de l’acte de vente et la remise du titre de propriété ont été effectuées au cabinet ministériel avec la veuve, Mme Marie Rose Luzolo alias Amazone.

Emmanuel Kuzamba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.