Kinshasa : le groupe Wenge Musica en concert populaire le 30 juin au stade des Martyrs

Les artistes musiciens mythiques du groupe Wenge Musica 4X4, réunis ces derniers jours autour du projet « Ya biso Wengeee », ont  annoncé un grand concert populaire le 30 juin prochain au stade des martyrs, à Kinshasa. Plus de 20 ans depuis leur désunion, ils se mettent de nouveau ensemble pour régaler les mélomanes.

Ce projet n’est pas la reprise de l’orchestre à l’ancienne qui a connu un succès transfrontalier. Les leaders ainsi que toutes les autres parties ont accepté finalement de faire une série de concerts, un album et un documentaire et reprendre par la suite leurs carrières respectives.

Le projet est à l’initiative, le producteur Amadou Diaby, en partenariat avec Tedy Ridley, le producteur de Michael Jackson, un autre artiste légendaire du hip-hop. Ces artistes congolais qui ont profondément marqué la musique congolaise dans les années 90 sont décidés de donner le meilleur pour le bien de la musique.

« Donner au peuple congolais la joie »

Composé de plus de 15 artistes dont Werrason, JB Mpiana, Didier Masela, Blaise Bula, Alain Mpela, Alain Makaba, Adolph Dominguez, Patient Kusangila, le groupe a connu un succès retentissant avec des albums tels que « Kin e bougé » ou « Pentagone ». Pour le producteur Amadou Diaby, c’est le temps de passer à autres choses.

« Il fallait à tout prix se mettre ensemble 25 ans après. Même s’ils ne seront plus les meilleurs amis du monde, mais au moins qu’ils donnent au peuple congolais la joie. Je crois qu’il faut maintenant regarder devant, le moment est arrivé pour que les congolais se mette ensemble. L’artiste est là pour véhiculer un message de paix, d’amour », a-t-il indiqué dans une conférence de presse.

M. Diaby a par ailleurs rassuré les mélomanes de la tenue du concert populaire le 30 juin prochain au stade des martyrs, jour de la commémoration du 62ème anniversaire de l’indépendance de la RDC, puis d’un autre concert VIP le 9 juillet au Pullman Grand Hôtel de Kinshasa. Une manière, dit-il, de repartir où les choses ont commencé.

Dans le projet, il est également prévu une série de concerts dans d’autres pays africains avec lesquels les contacts sont déjà établis. Tous les artistes sont attendus au plus tard le 26 avril, à Kinshasa, à Béatrice Hôtel pour entamer la phase de préparation.

Un nouvel album et un maxi single

Les musiciens de Wenge Musica ont décidé de faire des répétitions non-stop pendant 1 mois, toujours à Béatrice Hôtel. Certaines séances seront projetées en écran géant à la place de gare pour le public. C’est ensemble qu’ils vont décider de ce qui se fera comme chansons entre anciennes et nouvelles, dans le nouvel album qui sera enregistré dans les prochains mois au Cap-Vert ainsi qu’un maxi single.

Présent à Kinshasa pour accompagner le projet, l’artiste chanteur malien, Salif Keita, se dit enthousiasmé par le projet qui est « inédit » pour l’Afrique.

« La musique congolaise m’a fait pleurer plusieurs fois, surtout avec Rocherau. Me voir aujourd’hui ici est un devoir pour moi, pour sauver la musique congolaise parce que l’Afrique a besoin de ça », a-t-il dit.

Salif Keita pourra réaliser un featuring avec Werrason et JB Mpiana, ce qui ne rentre pas dans le projet de l’album du groupe Wenge.

« Ça va faire bouger la planète »

Aussi présent comme producteur, l’artiste chanteur Mohombi qui dit avoir grandi avec la musique congolaise relève le côté extraordinaire du projet.

« Je suis là pour que le message d’union s’installe. C’est un projet plus grand que nous tous. Le concert sera diffusé en même temps en live, ça va faire bouger la planète », a-t-il assuré.

Un film documentaire et des récompenses

Aussi, un film documentaire sur le parcours de cette constellation d’artistes talentueux est prévu. Leurs réalisations, leur rencontre, leur succès seront racontés pour servir les générations futures de support de mémoire, a-t-on indiqué.

« Il y aura un documentaire, ces artistes ont marqué l’histoire, il faut l’écrire. Les enfants que nous laissons viendront connaître l’existence de Wenge Musica, la quatrième génération de la musique congolaise. Il est important que nos enfants connaissent qu’il y a eu un groupe qui a marqué l’histoire », a ajouté Amadou Diaby.

Le ministère congolais de la culture, arts et patrimoines prévoit de couronner le groupe Wenge Musica et d’élever le bois appelé « Wenge au patrimoine culturel matériel national. Le wenge est un bois  de certains pays d’Afrique centrale, de couleur brune foncée, avec parfois des zébrures plus claires voire une alternance de bandes foncées et de bandes claires.

Emmanuel Kuzamba

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.