Le livre “Le Pape François et le +Missel Romain pour les diocèses du Zaïre+”(R.D. Congo), publié sous la direction de la sœur Rita Mboshu Kongo a été officiellement présenté le 08 avril à l’Université catholique du Congo (UCC) lors d’une cérémonie coorganisée avec la Conférence épiscopale du Congo (Cenco), en partenariat avec la Fondation Pape François pour l’Afrique.

La présentation de l’ouvrage a été faite par la soeur Josée Ngalula, professeur à l’UCC, suivie d’une analyse de l’abbé Léonard Santedi, recteur de cette université, en présence de plusieurs personnalités politiques, religieuses et scientifiques.

Ce chef-d’œuvre préfacé honorablement par le Pape François, selon ceux qui l’ont lu, est un instrument, comme le précise le Saint-Père, pour une connaissance approfondie des divers aspects du Missel Romain pour les diocèses du Zaïre. Approuvé par la congrégation pour le culte Divin le 30 avril 1988, le rite zaïrois de la messe est le seul rite inculturé de l’Église latine approuvé après le concile Vatican II.

Le livre peint la célébration du sacrifice du Christ par de valeurs culturelles qui sont proprement africaines et congolaises, et qui aident significativement le peuple chrétien à invoquer Dieu avec ses paroles, son propre langage religieux, poétique, métaphorique, symbolique et narratif.

Avec la couleur et l’odeur d’origine, comme le stipule la sœur Rita, un peu loin dans le livre. Une célébration joyeuse de l’évangile , comme le dit le Pape François, pour qualifier le rite Zaïrois, qui est à ce jour perçu comme un modèle d’inculturation liturgique, un rite prometteur pour d’autres cultures.

– “Une célébration joyeuse” –

“On sent vibrer, dans la célébration selon ce rite, une culture et une spiritualité animées par des chants religieux au rythme africain, le son des tambours et d’autres instruments musicaux qui constituent un vrai progrès dans l’enracinement du message chrétien dans l’âme congolaise. Il s’agit d’une célébration joyeuse”, écrit le Pape François dans sa préface du livre.

Paru d’abord dans la version italienne en 2020 à la Liberia Editrice Vaticana puis traduite en français au début de l’année en cours, cet ouvrage est une collaboration de plusieurs auteurs dont : les professeurs Maurizio Gronchi, Jean-Pierre Sieme Lasoul, Olivier Ndondo Akwel-Mpem, et Sylvina Perez (journaliste et écrivaine) sous la direction de la sœur Rita Mboshu Kongo, initiatrice du projet.

La sœur Rita Mboshu Kongo est membre de la congrégation des filles de Marie Corédemptrice. Elle a fait ses études de théologie à l’institut théologique Saint Thomas d’Aquin de Messine, agrégé à l’Université Pontificale Salésienne et à la faculté Pontificale théologique Térésianum, Elle est docteur en théologie spirituelle et enseigne la théologie spirituelle et à la formation à la vie consacrée à l’université Pontificale Urbanienne.

Christian Dimanyayi Bende