De sa voix flûtée, la slameuse et poétesse congolaise Do Nsoseme Dora a enflammé la scène lors d’un concert samedi 26 mars à l’Institut français de Kinshasa. Collègues artistes, parents, enfants et autre amoureux du slam n’ont tari d’applaudissement tout au long de la soirée.

Do Nsoseme a exploité un certain nombre de thématiques dont la vanité des choses, l’histoire de la RDC, les droits de la femme et de l’enfant, l’amour, la paix, la vie des Kinois (habitants de Kinshasa), l’espoir.

A travers des textes poétiques, la slameuse a brossé chacun de ces thèmes, tout en mettant un accent particulier sur la consolidation de la paix en RDC et dans le monde.

“La paix est essentielle pour pouvoir vivre sa vie, on ne peut pas vivre une vie sans la paix. C’est important qu’il y ait la paix au Congo, qu’il y ait la paix partout dans le monde “, a-t-elle déclaré à mbbactu, juste après son show.

Revenant sur la question des droits de la femme, la slameuse Do Nsoseme a invité les femmes à poursuivre la lutte afin de parvenir à une meilleure condition féminine.

Ce concert slam de Do Nsoseme à Kinshasa intervient après le retour de l’artiste de Liège où elle s’était produite le 18 mars dans le cadre du festival “Corps de textes”.

Sur place, la slameuse congolaise indique avoir animé des ateliers d’écriture du slam et produit des expositions photographiques.

Slameuse, poétesse et photographe née à Kinshasa en 1994, Do Nsoseme est diplômée de l’Académie des Beaux-arts de Kinshasa. Après un parcours dans événementiel, la communication, le design, elle se consacre à la pratique du slam et de la photographie depuis 2015.

Christian Musungayi