Le recueil de proverbes « Je pense que… » de Samy Busha était au cœur d’une rencontre ayant réuni les amoureux de la littérature ce samedi 26 mars à la bibliothèque urbaine de Kinshasa pour sa première présentation publique, organisée par le Collectif Envie d’Ecrire.

Discussion, partage, échange avec l’auteur, les passionnés de la littérature et de proverbes ont passé un peu plus d’une heure autour de ce livre lors de cette activité qualifiée de « zoom », un regard de près sur ce bouquin qui, selon eux, sort de l’ordinaire.

Publié en novembre 2021, «Je pense que…» compte 50 proverbes suivi chacun, d’une note d’explication. Son auteur, Samy Busha, âgé de 20 ans, considère la présentation de son livre comme le moment où « un musicien voit sa musique être jouée ».

« Les lecteurs ne vont pas regretter [de lire ce livre] parce que je me suis exprimé avec une plume audacieuse, j’ai osé dire ce que je pensais. C’est même l’état d’esprit que la jeunesse doit avoir. Elle a beaucoup de capacités, elle a du talent mais elle a peur », a-t-il estimé.

Quant à ceux qui estiment que l’écriture des proverbes est l’apanage des vieux en âge, Samy Busha répond : « Ce n’est pas une question d’âge mais de maturité, celle-ci, on peut l’avoir à n’importe quel âge ». Jeune slameur congolais de 20 ans, Samy Busha fait des études de droit. « Je pense que… » est son premier recueille de proverbes.

Présent à cette rencontre, le professeur de littérature Adrien Mpani, a conseillé aux jeunes qui se lancent dans l’écriture d’accepter de se faire relire. M. Mpani est aussi revenu, dans son intervention, sur les généralités sur le proverbe, son genre, sa constitution notamment.

Emmanuel Kuzamba