Le deuxième spectacle “Udji wamba” aura lieu dimanche 27 mars à la maison culturelle de N’djili dans l’est de Kinshasa, pour rendre hommage à la femme congolaise, a annoncé à mbbactu la plateforme artistique Likita N’toti, organisatrice de l’événement.

“Udji wamba” (qui se traduit par « Elle parle » en Ciluba, une des langues congolaises) est un « spectacle  de danse contemporaine, peinture et de la performance,  une mise en scène de l’art vivant de la société congolaise » dans laquelle vit la femme, a déclaré l’artiste Eibi Armel, porteur de ce  projet et qui se présente comme un danseur contemporain.

A travers la danse, la peinture et la performance, ce spectacle vise notamment à porter la parole de la femme, rendue muette par les violences de tout genre : conjugales ou sociétales, a-t-il indiqué.

La première présentation du spectacle “Udji wamba” avait eu lieu le 08 mars à la place des évolués dans la commune de la Gombe, dans le nord de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

A cette occasion, l’artiste performeur Paiam Kitoko avait rendu hommage aux femmes congolaises mortes, électrocutées sous la pluie le 2 février, à la suite de la coupure d’un câble électrique haute tension au marché Matadi Kibala, dans la commune de  Mont-Ngafula à Kinshasa.

L’artiste a salué « le sens du dévouement » de toutes ces femmes qui  se rendent dans des marchés kinois pour chercher quoi nourrir leurs familles.

La plateforme Likita N’toki se défini comme un point de rencontre des arts. Elle met en valeur les arts contemporains dont la peinture, la sculpture, la photographie.

Christian Musungayi