A travers des corps féminins suppliciés, peints de différentes couleurs, l’artiste congolaise Falonne Mambu présente son nouveau travail sur les violences faites à la femme à travers une dizaine de tableaux dans une exposition qui se tient à l’Institut français de Kinshasa jusqu’à 26 mars.

En libérant un espace de paroles, Falonne Mambu “ne cherche pas seulement à dénoncer. En partageant une page douloureuse de son histoire personnelle, elle encourage également les victimes en louant la thérapie de l’art et de la parole face à la tragédie”, indique l’Institut français dans sa note explicative.

À travers cette de tableau de peinture associant la nudité féminine à la douleur, Mme Mambu lance un appel à sortir du silence pour toutes les victimes de violences sexuelles. 

Les violences sexuelles “doivent cesser, sauvons les enfants d’aujourd’hui, éduquons nos petits garçons et protégeons nos petites filles” contre ce fléau, a déclaré Falonne Mambu à l’ouverture de cette exposition qui se tient en marge des activités commémoratives du mois de mars dédié à la lutte pour le droit des femmes.

Artiste plasticienne et activiste féministe, Mme Mambu a affirme être une survivante des violences sexuelles. 

Christian Musungayi