Le film intitulé “The Batman” est officiellement sorti en salle ce mercredi 2 mars. Les amoureux du 7ème art devront se régaler en découvrant ce long métrage de 2h55 minutes. À Kinshasa et à Lubumbashi, les projections débutent ce vendredi 4 mars 2022.

Le film est distribué en salles dans le monde entier par Warner Bros. Pictures. Il est produit par 6th & Idaho/Dylan Clark Productions et réalisé par l’américain Matt Reeves. Ce dernier a réalisé le film sur un scénario qu’il a coécrit avec Peter Craig, d’après les personnages de DC Comics imaginés par Bob Kane et Bill Finger.

Le personnage de Batman qui a plus de 80 ans d’existence depuis sa première imagination en 1939, revient tout renouvelé dans un scénario pathétique. Il est le symbole de la justice, il vient la rétablir à Gotham City, une ville emplit de corruption.

Après avoir sillonné les rues de la ville sous l’identité de Batman et instillé la peur chez les criminels, il a exploré les quartiers les plus malfamés de Gotham City. Sachant qu’il n’a plus d’alliés  sur lesquels compter parmi les notables corrompus de la ville, le justicier solitaire s’est imposé comme le seul citoyen capable d’obtenir vengeance.

Lorsqu’un tueur s’en prend aux élites de Gotham City en mettant au point des crimes sadiques, un faisceau d’indices mystérieux plonge l’enquêteur masqué dans les bas-fonds où il croise la route de Catwoman, le Pingouin, Carmine Falcone et The Riddler.

Tandis qu’il commence à acquérir la certitude que le criminel se trouve sans doute à Gotham City et qu’il voit désormais clair dans son jeu, Batman doit nouer de nouvelles alliances, démasquer le coupable et rétablir la justice dans une ville depuis trop longtemps en proie aux abus de pouvoir et à la corruption.

“Il ne s’agit pas d’un récit qui s’attache aux origines du personnage, mais qui met en scène un Batman tout jeune et qui raconte comment il s’efforce de progresser. Du coup, notre personnage doit élucider une affaire qui touche à ses racines et qui l’ébranle au plus profond de son être”, a fait savoir Matt Reeves, le réalisateur.

“Le personnage parle aux gens grâce à son costume, à sa voiture, à ses gadgets et au fait qu’il soit super cool. Mais, au fond, ce n’est pas vraiment un super-héros. Derrière son masque se cache un être humain qui cherche à mieux cerner sa part d’humanité. C’est sa volonté de combattre le crime, même si elle n’est pas totalement altruiste, qui rend le personnage accessible”, a-t-il ajouté.

“The Batman” est un film spectaculaire, d’action, mené tambour battant avec t une exploration sombre et sans concession d’un esprit torturé, se déroulant dans une ville légendaire au bord de l’explosion. Dans la ville légendaire de Gotham City dans ce film, la peur est un instrument et, lorsqu’elle est maniée avec habileté, elle suffit le plus souvent à dissuader les voyous d’agir ou à pousser les plus craintifs à réagir.

Le réalisateur a mis environ 2 ans pour le finir. Il a travaillé même pendant la période de confinement dû à la pandémie de Covid-19. Le rendez-vous en salle se prend dès maintenant dans différents pays du continent africain, en version anglaise et française.

Pour suivre la bande d’annonce : https://youtu.be/hGQo1axtj60

Emmanuel Kuzamba