Rendez-vous incontournable des littératures en République démocratique du Congo, la Fête du Livre de Kinshasa se déroule depuis le 5 février sur différents sites dans la capitale.

Dans une ambiance conviviale, une trentaine d’auteurs exposent ou échangent avec les participants au cours de cette 8è édition qui a pour thème “littérature jeunesse et édition”.

A la grande soirée d’ouverture, tenue à la grande halle de l’Institut français de Kinshasa, devant un public conquis à la cause de la littérature, l’écrivain et éditeur congolais Tata N’longi Bia Titudes a plaider en faveur de cette littérature jeunesse.  

“Le jeune d’aujourd’hui, c’est l’éditeur de livres de demain”, a-t-il dit, estimant qu’il était important d’investir en lui à travers le cycle normal de formation.

“Il faudra former à la fois les futurs écrivains et les futurs consommateurs du livre” pour espérer avoir un circuit complet, allant de l’édition à la commercialisation du livre en RDC.

Tata N’longi Bia Titudes qui est le président de l’Association des Écrivains du Congo a salué le travail que mènent les “acteurs de terrain” pour promouvoir le secteur de la littérature en RDC. 

Auteur de “Bateki mboka” (ils ont vendu le pays, en lingala), Tata Nlongi Bia Titudes a estimé qu’il était important que l’État congolais et les entreprises soutiennent ces initiatives locales.

Christian Musungayi