Avec ce thème, l’édition 2022 de la journée mondiale des zones humides, célébrée mercredi, a voulu “souligner à quel point il est important de veiller à ce que les zones humides soient conservées et utilisées de manière rationnelle et durable”, indique l’Organisation des Nations unies. 

Les zones humides sont des écosystèmes où l’eau est le principal facteur contrôlant l’environnement et la vie végétale et animale qui y est associée. 

La République démocratique du Congo (RDC) compte de nombreuses zones humides sur son vaste territoire avec notamment les lacs et les cours d’eau, les marécages, les tourbières, les mangroves, les étangs, les rizières, etc. Le site Ngiri-Tumba-Maindombe (dans les régions de l’Equateur et du Bandundu) est répertorié parmi les plus grands sites d’importance internationale. Le parc marin des Mangroves (dans le Kongo-central) tout comme le parc national des Virunga (dans le Nord-Kivu) sont aussi à prendre en compte.

Le 30 août 2021, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 2 février journée mondiale des zones humides afin de sensibiliser le public à l’urgence d’inverser la tendance de la disparition accélérée des zones humides et de promouvoir leur conservation et leur restauration.

mbbactu.net